Estaing et Paris

***

Si l’on voulait rechercher quels sont les premiers enfants qui ont habité Paris, on devrait citer sous Louis XIV la famille d’Estaing et le Jésuite François Annat. Les Comtes d’Estaing prirent leur service dans la capitale des habitants de notre région.

La première action collective que nous avons à signaler est de 1866. Des jeunes gens habitant Paris offrirent huit lanternes à la municipalité pour éclairer les rues, le maire les fit placer pour la somme de cent francs.

La recherche du travail à Paris était importante alors, à cause de la surpopulation de la commune. Elle ne put que s’accentuer après 1880 avec la mort du vignoble.

L’amicale des Enfants de la Commune d’Estaing fut fondée en 1908, au canon de la Bastille. C’était l’aboutissement des discussions commencées en 1906. A l’origine il y avait Fleuret Perset, le docteur Louis Bélières. Le premier Président fut Alexandre Batut, qui organisa en 1908 le premier banquet.

Depuis l’amicale s’est appliquée à réaliser ses statuts et son but grâce au dévouement des membres de son bureau, sauf pendant les deux guerres, alors que le plus grand nombre de ses membres était aux armées.

Établir une solidarité entre ceux qui avaient choisi de travailler à Paris ou dans la banlieue, aider ceux qui étaient restés au pays, par des dons, ou même des conseils, étaient les deux tâches principales.

La compagnie des pompiers d’Estaing, la procession de Saint Fleuret, les écoles, les mouvements de jeunesse, l’embellissement du bourg et de l’église ont souvent bénéficié de secours en espèces.

Les victimes de la guerre n’étaient pas oubliées. Le monument du souvenir sur le quai (1923) et les plaques de l’église (1948) sont dus à l’amicale.

Le groupement arrivait à jouer un rôle dans la vie parisienne, en s’appuyant sur la Fédération des Amicales de l’Aveyron, en invitant de hautes personnalités à ses réunions. Elle s’appliqua à inscrire des membres de l’ancienne famille d’Estaing, et à obtenir qu’une rue de Paris porte le nom de l’amiral Charles-Henri d’Estaing. Des relations s’établissaient, qui de l’éclat aux fêtes d’Estaing. En 1960, le 5ème centenaire de la naissance de François d’Estaing, était fêté de Monseigneur Marquès, archevêque d’Albi assisté de quatre évêques, avec Valéry Giscard d’Estaing, secrétaire d’État aux Finances, les parlementaires, Albert de l’Arbre d’Estaing de Californie…

 

Présidents de l’Amicale :

  • Alexandre Batut 1908-1913
  • Jean Mommeja 1913-1923
  • Jean Teyssèdre 1923-1933
  • Henri Turlan 1933-1939
  • Henri Vidal 1939-1963
  • Raymond Barbier 1963- à compléter

 RETOUR A LA PAGE PRECEDENTE